Ils persévéraient tous en la doctrine des Apôtres,

et en la communion et la fraction du pain, et dans les prières.

 

1er novembre 2015

https://i.ytimg.com/vi/oTS6Jaza9MA/maxresdefault.jpg

 

 

 

 

Recevez par courriel chaque semaine une méditation biblique

 

Image de fond écran

 

 

·        

Mon Seigneur et mon Dieu!

 

 

 

Thomas répondit et lui dit :

Mon Seigneur et mon Dieu!

 

Jean 20.28

 

 

 

Cela ne faisait que quelques jours que Jésus avait été crucifié.  Pour Thomas, Jésus était sans le moindre doute mort sur la croix. D’aucune manière, il ne pouvait s’imaginer qu’il pouvait revenir à la vie. Qu’aurions-nous fait à sa place lorsque les autres disciples lui ont affirmé : « Nous avons vu le Seigneur » (Jn 20.25a)?  Il y a de fortes probabilités que nous ayons cru à une mauvaise plaisanterie en entendant les rumeurs affirmant que Jésus était revenu à la vie. C’est du moins ce que Thomas a pensé!  Ce fut pour cette raison qu’il a fait part de son incrédulité en affirmant aux autres disciples « Si je ne vois la marque des clous dans ses mains, si je ne mets mon doigt dans la marque des clous et si je ne mets ma main dans son côté, je ne le croirai point. » (Jean 20.25b).

 

 

Huit jours passèrent, Thomas n’avait toujours pas vu Jésus. Malgré la foi de ses amis et de leurs témoignages, lui, il demeurait toujours dans l’incrédulité. Nous les retrouvons de nouveau dans la même maison, les portes étaient fermées et Jésus se retrouva au milieu d’eux. Il se tourna vers Thomas et sachant très bien ce que son disciple incrédule avait dit, il lui adressa la parole en lui disant «Mets ici ton doigt, et regarde mes mains ; avance aussi ta main, et la mets dans mon côté, et ne sois pas incrédule, mais croyant. » (Jn 20.27).

 

 

Imaginons comment nous aurions réagi dans une telle situation. Thomas voyant les marques dans les mains de Jésus et son côté percé compris réellement qui était Jésus. Dans une sincérité des plus profondes il s’écria en regardant Jésus «Mon Seigneur et mon Dieu » (Jn 20.28).

 

En fait, les Écritures démontrent que Thomas avait été enseigné par Jésus, il avait entendu à plusieurs reprises que Jésus allait revenir à la vie. Jésus avait clairement enseigné cela.  Par deux fois dans l’évangile de Matthieu, nous voyons Jésus affirmer qu’il allait être livré entre les mains des hommes, qu’ils allaient le faire mourir et qu’après trois jours il était pour ressusciter (Mt 17.22-23). Plus tard en affirmant de nouveau la même chose il ajouta que les principaux sacrificateurs et les scribes le condamneront à mort et qu’ils allaient le livré aux gentils pour être moqué, fouetté et crucifié (Mt 20.18-19). Thomas savait ces choses, il les avait entendus de la bouche de Jésus. Lorsque les autres disciples lui ont annoncé avoir vu Jésus ressuscité, il aurait dû les croire, car déjà il avait été témoin de tous les autres détails de la prophétie de Jésus concernant sa propre mort. S’il a dit vrai quant à la manière dont il est passé par la mort, à plus forte raison l’annonce de sa résurrection allait se concrétiser. Et pourtant, Thomas est demeuré incrédule. C’est pourquoi Jésus lui a dit « ne soit pas incrédule, mais croyant » (Jn 20.27b). 

 

 

Combien de fois dans nos vies suivons-nous le modèle de Thomas ?  Jésus désire que nous considérions comme véridique chacune de ses paroles.  Avec Thomas, nous prenons conscience qu’il nous est possible que même étant disciples nous puissions ne pas croire à certaines paroles de Jésus et cela même si les évidences sont évidentes et sous nos yeux. Il a nécessité une intervention hors du commun afin que Thomas reconnaisse comme véridique ce qui lui avait été dit premièrement par Jésus et par la suite par les disciples.

 

 

Heureux ceux qui n'ont pas vu, et qui ont cru ! (Jn 20.29). Aujourd’hui, il est toujours possible que Jésus se manifeste de nouveau, il l’a fait avec Saul de Tarses qui persécutait l’église. Mais il n’en demeure pas moins que ceux qui auront cru sans avoir vu démontrent une véritable foi qui a du prix aux yeux du Seigneur. Après avoir vu, Thomas prit conscience d'une grande vérité, Jésus est Seigneur, Jésus est Dieu. Nous devons tout comme lui prendre conscience de la personne de Jésus. En prenant conscience de sa personne, cela transforme notre attitude envers lui. Si Jésus n’avait été qu’un simple homme, nous agirions autrement envers lui, mais comme il est beaucoup plus qu’un homme, nous devons agir en connaissance de cause et lui rendre l’adoration et le respect que nous lui devons.

 

 

Sylvain Bigras

Actes2.42.net  est une gracieuseté de

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : logo toisuismoi.ca