Ils persévéraient tous en la doctrine des Apôtres,

et en la communion et la fraction du pain, et dans les prières.

 

13 novembre 2015

https://i.ytimg.com/vi/oTS6Jaza9MA/maxresdefault.jpg

 

 

 

 

Recevez par courriel chaque semaine une méditation biblique

 

Image de fond écran

 

 

·        

L’héritage de Barnabas 

 

Joseph, surnommé par les apôtres Barnabas,

ce qui signifie fils d’exhortation,

Lévite, originaire de Chypre, 

vendit un champ qu’il possédait,

apporta l’argent, et le déposa aux pieds des apôtres.

Actes 4.36-37

 

 

Le livre des Actes nous fait découvrir un homme de Dieu du nom de Joseph reconnu par les apôtres comme étant Barnabas, un nom qui signifie « Fils d’exhortation ».  Ce nom démontre la confiance que les apôtres témoignaient envers ce frère.  Cette reconnaissance nous permet de comprendre que ce disciple avait énormément à cœur ceux qu’il côtoyait.  Le mot grec choisi par les apôtres signifie exhortation, réconfort, ou consolation.  Toutes des qualités qui font du bien à l’âme.

Joseph était par naissance membre de la tribu de Lévi dans le judaïsme, c'est cette tribu qui avait pour mandat de servir Dieu (Deutéronome 18.2).  Barnabas devait donc avoir grandi dans une famille craignant Dieu et désirant le servir auprès de ceux de sa communauté. 

Il était un homme sensible aux besoins de l’église de Jérusalem.  Il discernait tant les besoins spirituels que physiques. Spirituellement, il avait à cœur de voir ses concitoyens venir à la connaissance du Sauveur et de participer à la croissance spirituelle de ses frères et sœurs en Christ.  Physiquement, il les aimait à tel point que son amour pour les membres de l’église le poussa à vendre ses avoirs tel le champ mentionné dans Actes 4.37 et d'en offrir sa pleine valeur à l’église.  Il n'a pas hésité a donné ce qu’il avait de meilleur sans rien s’attendre en retour.  Sa générosité prenait certainement sa motivation dans l’amour qu’il a reçu de son Sauveur, Lui qui a offert sa vie pour lui. Barnabas était un homme avec les yeux ouverts, il discernait les nombreux besoins présents autour de lui et il s’appliquait à participer à une solution.  Dans les besoins, les apôtres savaient qu'ils pouvaient avoir confiance en lui. Il aidait l’église et proclamait l’Évangile à ceux qui ne connaissaient pas le Seigneur, mais le livre des Actes nous illustre encore plus de choses qu’il a fait pour l’église.

Lorsque Saul de Tarses, celui qui avait persécuté les croyants, se présenta à Jérusalem après qu’il eut fait sa rencontre avec le Seigneur sur la route de Damas, tous se méfiaient grandement de lui et Barnabas  le pris avec lui sous son aile et le conduisit vers les apôtres, et il leur raconta comment sur le chemin Saul avait vu le Seigneur, qui lui avait parlé (Actes 9.27).  Barnabas voyait le potentiel dans Saul qui allait plus tard être connu sous le nom de Paul, l’auteur de la majorité des épitres du Nouveau Testament.

Le livre des Actes nous raconte que ce n’était que le début de la relation entre ces deux hommes.  Cela ne faisait que débuter… Après que Barnabas fut mandaté pour aller à Antioche et qu’il constata l'ampleur de l’œuvre de Dieu dans cette ville, il alla chercher Saul à Tarse pour qu’ils puissent enseigner ensemble à Antioche (Actes 11.22-26).  C’est lors d’un temps de jeun et de prière avec les prophètes et docteurs de l’église d’Antioche qu’ils furent mis à part par l’Esprit Saint pour l’œuvre de Dieu (Actes 13.1-2).  Ils allaient ensemble partir afin de proclamer l’Évangile de Jésus-Christ là où personne ne l’avait encore fait.

Barnabas était la tête dominante de l’équipe.  Saul était en train de faire ses classes avec son grand frère.  Saul avait, il est vrai, reçu un appel du Seigneur ainsi qu'une grande connaissance des Écritures puisqu’il avait enseigné pour devenir un pharisien aux pieds de Gamaliel un docteur de la Loi (Actes 5.34 et 22.3), mais avec Barnabas, il retrouvait un formateur qui lui donnerait une sensibilité nécessaire à la formation de disciple. 

Au début, Barnabas parlait pour Saul, c’est ce que l’on voit lorsqu’il le présenta dans la présence des apôtres. Il fut solidaire de Saul, qui prit de l'assurance et s’affirma au point qu’il fut reconnu comme étant Paul.  Jusqu’alors, les Écritures nous présentaient continuellement Barnabas en premier et Saul par la suite. Un changement s’est opéré à partir de leur visite à Antioche de Pisidie, on retrouva Paul nommé pour la première fois le premier.  Barnabas avait été nommé successivement huit fois en premier, mais à partir d’Actes 13.43 ce fut Paul qui était devenu le premier.  La suite du texte nous apprend que cela arriva dix fois à l’exception de leurs passages à Icone et à Jérusalem. 

Barnabas a comme chaque disciple de Christ reçu le mandat de former des disciples.  Son objectif était atteint avec Paul et aujourd’hui encore nous bénéficions de son héritage.  L'oeuvre de Barnabas n'était pas pour autant terminé, il s’est investi dans la vie d’un autre disciple du nom de Marc.  Lui également, tout comme Saul n’avait pas la confiance de ses pairs.  Paul, lui-même, refusait de faire équipe avec ce jeune homme en qui Barnabas avait reconnu un outil important pour le Seigneur.  L’équipe de serviteurs se divisa pour faire deux équipes missionnaires, Barnabas parti avec Marc (Actes 15.39).  Les Écritures ne nous donnent pas grand détails par la suite concernant Barnabas, mais nous apprenons que son travail à porter fruit puisque Marc retrouva la confiance de Paul (Colossiens 4.10) et qu’il fut considéré par Pierre comme un fils (1 Pierre 5.3) et également que Marc à partir du témoignage de Pierre écrivit l'un des quatre Évangiles.

Dans les écrits de Paul adressé aux églises, nous retrouvons les valeurs que Barnabas lui a transmises.  Nous nous souvenons que la première mention dans les Actes de son nom nous a appris de lui qu’il était reconnu comme un fils d’exhortation.  Paul souligna à maintes reprises l’importance de l’exhortation, par exemple lorsqu’il écrivit aux colossiens  en leurs disant « instruisez-vous et exhortez-vous les uns les autres en toute sagesse, par des psaumes, par des hymnes, par des cantiques spirituels, chantant à Dieu dans vos cœurs sous l’inspiration de la grâce. » (Colossiens 3.16).  Saul de Tarse était un jeune homme fougueux et rapide à juger.  Barnabas a été pour lui un modèle à tel point que Paul encourage l’église à pratiquer l’exhortation.

Nous avons vu que Barnabas fut un homme d’une grande générosité, Paul en a été témoin à maintes reprises et il a fortement recommandé aux églises d’être généreux.  Sa première épitre à Timothée nous démontre l’importance du partage lorsqu’il lui a affirmé en disant « Recommande-leur de faire du bien, d’être riches en bonnes œuvres, d’avoir de la libéralité, de la générosité… » (1 Timothée 6:18 ).

Finalement, une autre chose que Paul a retenue de Barnabas fut l’importance de répondre à l’appel du Seigneur pour former des disciples.  Barnabas a consacré dans la formation de Saul de Tarses plusieurs années de sa vie.  Il a été un exemple et lui a permis de s’affirmer au point que Saul est devenu Paul l’apôtre des gentils reconnu par tous.  Paul a après le départ de Barnabas reproduit l’exemple reçu.  Il a investi son temps à faire des disciples et en formant des hommes tels que Silas, Tites et Timothée et plusieurs autres encore... Il partagea son amour pour Dieu en les invitant à faire de même, c’est ce que l’on voit dans sa seconde lettre à Timothée lorsqu’il lui a dit « ce que tu as entendu de moi en présence de beaucoup de témoins, confie-le à des hommes fidèles, qui soient capables de l’enseigner aussi à d’autres. » (2 Timothée 2.2).

Aujourd’hui, l’œuvre de Barnabas porte encore des fruits, son témoignage et son héritage nous apportent d’innombrables bénédictions spirituelles.  Il a été un modèle dans sa sensibilité aux besoins de ceux qui l’ont entouré, mais également il l'est pour nous, comme il l’a été pour Marc et Paul en étant un exemple dans la formation de disciple.  Former un disciple n’est pas simplement le mener au salut, il s’agit de lui donner l’exemple et de le mener vers la maturité.  Aujourd’hui, grâce à son ministère, nous bénéficions d’un des quatre évangiles et d’une grande partie des épitres du Nouveau Testament parce qu’il a été fidèle à l’appel du Seigneur de faire des disciples.  Sommes-nous prêts à répondre présents à ce même appel ?

Sylvain Bigras

Actes2.42.net  est une gracieuseté de

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : logo toisuismoi.ca