Ils persévéraient tous en la doctrine des Apôtres,

et en la communion et la fraction du pain, et dans les prières.

 

 

 

1er novembre 2015

https://i.ytimg.com/vi/oTS6Jaza9MA/maxresdefault.jpg

 

 

 

 

Recevez par courriel chaque semaine une méditation biblique

 

Image de fond écran

 

 

·        

Travailler à la maison de Dieu

 

Ainsi parle l'Éternel des armées: Ce peuple dit: Le temps n'est pas venu, le temps de rebâtir la maison de l'Éternel.  C'est pourquoi la parole de l'Éternel leur fut adressée par Aggée, le prophète, en ces mots: Est-ce le temps pour vous d'habiter vos demeures lambrissées, Quand cette maison est détruite?  Ainsi parle maintenant l'Éternel des armées: Considérez attentivement vos voies!  Vous semez beaucoup, et vous recueillez peu, Vous mangez, et vous n'êtes pas rassasiés, Vous buvez, et vous n'êtes pas désaltérés, Vous êtes vêtus, et vous n'avez pas chaud; Le salaire de celui qui est à gages tombe dans un sac percé.  Ainsi parle l'Éternel des armées: Considérez attentivement vos voies!  Montez sur la montagne, apportez du bois, Et bâtissez la maison: J'en aurai de la joie, et je serai glorifié, Dit l'Éternel.

 

Aggée 1:2-8 

 

 

Il y a quelques années, nous avions pris possession d’une nouvelle maison qui nécessitait de nombreuses réparations.  J’ai donc entrepris des travaux pour réparer le plus urgent.  Pour cela j’ai mis de côté bien des choses, dont certains ministères que Dieu m’avait appelé à exercer.  Certainement, je gardais le désir de le servir, mais étant trop débordé, j’ai pris moins de temps dans la communion fraternelle et dans mes présences du dimanche matin.  Alors, voilà que dans mes lectures de la Parole, j’arrive au texte d’Aggée chapitre 1.  Certes, je ne peux pas me comparer au peuple de Dieu dont il est fait mention ici, mais tout au moins, je peux en prendre note et retirer une leçon du Seigneur.

 

 

Le contexte

 

 

Le contexte dans lequel se situait le prophète Aggée était celui de l’après-déportation vers Babylone.  Les juifs étaient de retour à Jérusalem et ils avaient cessé de travailler au temple de l’Éternel qui demeurait en ruines.  Mais voilà que l’ennemi à chercher à s’opposer à la reconstruction (Esdras 4.1-24)  L’arrêt des travaux dura plus de 16 ans.  Pendant ce temps, les Juifs se sont construit de belles maisons.  C’est ce que le prophète leur a reproché (Aggée 1.4).  Le peuple estimant que ce n’était pas le temps de rebâtir la maison de l’Éternel.

 

 

Le message de Dieu

 

 

Nous pouvons donc nous interroger sur le moment auquel Dieu nous demande de le servir.  Quelle est la priorité dans nos vies?  Israël reçoit ici le reproche de Dieu de l’avoir oublié.  Effectivement, le peuple avait des raisons pour avoir agi ainsi, mais sont-elles acceptables pour Dieu ?  Leurs voisins ont cherché à les décourager (Esdras 4.4).  Ils ont même écrit au roi Assuérus pour faire interdire les travaux.  Il ordonna l’arrêt des travaux (Esdras 4.21). 

 

 

Alors nous voyons ici que le monde cherche par ruse à faire cesser l’avancement du royaume de Dieu.  Par contre, le peuple de Dieu ne doit pas craindre le monde et ses menaces, mais il doit craindre Dieu.  Nous ne pouvons pas accepter de laisser le témoignage de Dieu en ruine (la maison de l’Éternel représente son témoignage).  C’est cela que le prophète cherchait à faire comprendre à ses frères.  L’abandon du témoignage témoigne que Dieu n’occupait pas la première place durant ces années d’inactivités.  Le résultat pour Israël fut la perte de grande bénédiction. Il était temps pour eux de considérer leurs voies.  Par deux fois, Aggée les a invités à se remettre en questions.  Nous chrétiens devons faire de même dans notre marche avec Dieu.  Il nous est dit de nous éprouver soi-même (1 Cor 11.28).  C’est un exercice que nous devons faire à chaque semaine lors de la fraction du pain. 

 

 

Dans ce récit nous pouvons noter qu’au point de départ Israël était bien disposé à restaurer le témoignage (Esdras 4.3) mais avec l’opposition ils finirent par se confier dans l’homme au lieu de se confier en Dieu (Jérémie 17.5-10)

 

 

Mais comment faire : l’obéissance à la Parole

 

 

Nous devons toujours avoir dans nos pensées de chercher premièrement le royaume de Dieu (Matt 6.33) en faisant ainsi, nous nous assurons la réussite dans ce que nous entreprendrons (Josué 1.8). 

 

Parfois il semble sage de faire autrement, mais ne nous confions pas en notre propre sagesse et obéissons à sa Parole. N’oublions pas le Psaumes 127 verset 1 qui dit que «Si l'Éternel ne bâtit la maison ceux qui la bâtissent travaillent en vain;».    A l’époque du roi David, l’arche de l’Éternel était à Kirjath-Jearim, David avait le désir de la transférer à Jérusalem, ce qui en soit était bien fort louable.  Par contre David oublia de consulter l’Éternel et fit charger l’arche sur un char neuf tirer par des bœufs.  L’arche risquant de tomber, Uzza étendit la main pour la saisir et l’Éternel le frappa et il mourut (1 Ch 13.1-10).  Il nous est impossible de comprendre pourquoi cela est arrivé sans sonder les Écritures qui nous démontrent que seuls des porteurs pouvaient transporter les choses saintes (Nombres 4.15).  Uzza devait savoir les commandements de Dieu concernant le déplacement de l’arche.

 

 

La maison de Dieu pour les chrétiens

 

 

A l’époque d’Israël, le temple était la maison de Dieu, c’était d’ailleurs pourquoi les juifs devaient prier vers Jérusalem (2 Ch 6.38-39).  C’est pour cette raison que Daniel priait vers Jérusalem trois fois par jour (Daniel 6.10).  Maintenant, la Bible nous dit dans le Nouveau Testament que la maison de Dieu est l’église (1 Timothée 3:15).  Cette église n’est pas un édifice, ce n’est pas non plus une dénomination, elle est l’ensemble de chaque croyant qui est passé par la nouvelle naissance et qui a reçu le Saint-Esprit.  Cette Église est construite par Jésus seul  (Matthieu 16.18)  L’Église est  la colonne et l’appui de la vérité, elle repose sur la Parole de Dieu et Jésus nous demande d’être son corps, Lui qui est notre tête.

 

 

Vous êtes le corps de Christ, et vous êtes ses membres, chacun pour sa part.

 

1 Corinthiens 12 :27  

 

 

Chaque chrétien est un membre de Christ, il a reçu de l’Esprit saint un don particulier pour l’utilité commune (1 Co 12.7-12).  Il est responsable de l’utiliser à la gloire de Dieu.  Soyons donc sensible à la place que Christ nous demande de prendre dans son corps et n’empêchons pas un autre membre de faire son service dans la mesure qu’il demeure dans les limites de ce que la Parole de Dieu nous enseigne, car nous devons veillez à la proclamation de l’Évangile comme nous l’avons reçu.  Que nos priorités soient les mêmes que ce que désire Dieu.  Cherchons premièrement le royaume de Dieu sachant qu’Il est en mesure de nous donner toutes autres choses (Luc 12.31).

 

Sylvain Bigras

Actes2.42.net  est une gracieuseté de

 

Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : Description : logo toisuismoi.ca